Categories Culture, Danse

Évoquer le simple nom du Moulin Rouge rappellera certainement à toutes et à tous une danse particulière : le French Cancan !

J’adore cette danse, surtout que l’histoire de sa création est licencieuse, plutôt engagée et met le pouvoir des femmes en avant, et ça j’aime bien. Alors c’est sûr, trouver une boutique qui vend des tenues de danse adaptées n’est pas chose aisée, mais cela n’empêche pas de s’en passionner !

Une naissance parisienne

Au cours de la première moitié du dix-neuvième siècle, au sein de la capitale, une danse est en vogue : le quadrille. Importée d’Angleterre, celle-ci est très codifié et anime les bals privés et publics. Mais, agacés par ces codes contraignants, certains hommes prennent des libertés et offrent à leur public des minutes d’improvisations débridées. Le « chahut » nait alors. Le public y prend alors passionnément goût et les cavaliers seuls reproduisent les numéros qui rappellent les oies qui se dandinent, ce que les autorités apprécient peu, le « cancan ». Mais puisque ce sont des hommes, bourgeois de surcroit, ce n’est pas bien grave.

Patrick Juvet s’insurgerait : « Où sont les femmes ? ». Pas de panique, elles arrivent !

Les chahuteuses sont là

Quelques années plus tard, des jeunes parisiennes se permettent de s’y mettre à leur tour. Les autorités interdisent violemment à ces femmes de s’essayer à ces pratiques « indécentes et outrageuses ». Certaines courageuses bravent ces interdits telles que la reine Pomaré, Brididi, Chicard ou Céleste Mogador. Les femmes existent, se libèrent et le tout Paris se met à apprécier cette danse qui commence à adopter des tenues qui frôlent le burlesque.

Du Faubourg Saint-Honoré aux Folies Bergères en passant par le non moins connu Moulin Rouge, les lieux de pratique du désormais « French » Cancan se multiplient et sont encore des lieux d’émancipation de la femme ancrés dans la culture populaire… Quelques notes de l’opéra-bouffe d’Offenbach Orphée aux enfers et de son passage du “Galop infernal” transportent notre imaginaire vers cette danse aux tenues virevoltantes, endiablée et émancipatrices !